• Accueil
  • > Hiroto les oies sauvages et les canards sauvages.

Hiroto les oies sauvages et les canards sauvages.

Hiroto les oies sauvages et les canards sauvages.

40noiretblanc1.jpg

Hiroto, était un jeune garçon, qui devait aider ses parents à la ferme, et qui allait aussi à l’école. Mais Hiroto, n’était pas un élève brillant à l’école, qui avait une fâcheuse tendance à mentir, à tout le monde, qui n’aidait pas convenablement ses parents à la ferme, et qui par dessus tout s’amusait à jeter de gros cailloux sur les oies et les canards de la fermes.

Hiroto, était un vilain garnement!menteur, fainéant, et qui faisait du mal pour s’amuser et en rire.

La fée protectrice des animaux, avait observait depuis plusieurs mois Hiroto,et elle pris la décision de parler sérieusement à ce jeune garçon.

Un matin très tôt, alors que tout le monde dormait à la ferme, et bien avant le chant du coq, la fée protectrice des animaux, réveilla Hiroto. Elle lui a dit tout se que tu fais aux oies et aux canards, ce n’est pas bien, mais pas bien du tout. Tu d’en doute Hiroto? Alors, moi la fée protectrice des animaux je vais te miniaturiser, en un minuscule petit garçon, tu ne seras pas plus grand qu’un pouce! et tu vivras avec les oies sauvages et les canards sauvages une année entière.

Tu vas apprendre à vivre avec les oies sauvages et les canards sauvages, voyager avec les oies et les canards, à écouter tout se que les oies et les canards te diront, et quand tu auras compris ce que tu dois comprendre, tu iras dans un an, au retour des oies et des canards sauvages, au vieux chêne, tu m’expliquera tout, tu me dira tout se que tu as appris, et si tu es devenu un garçon très attentionné,gentil, avec de la compation et sagesse, si je vois que tu as changé je te retransformerais, et tu retrouvera ta taille normale, mais pas avant que tu ais compris la leçon, Hiroto!

Et il diminua de taille, à une vitesse impressionnante. Hiroto avait beau crier, on ne l’entendait même pas, tellement il était tout petit.y1tv2vjg.jpg

Ils se retrouva, au milieu des oies et des canards sauvages, et là, ils se pris de gros cou de becs, il a pleurait de douleurs, le pauvre Hiroto. La fée apparu et dit: non arrêtez! Hiroto n’est pas ici pour que vous le battiez à coup de becs! Et elle leur expliqua ce que les oies et les canards devaient faire,avec Hiroto.

Et tout avait commencé comme ça, entre les oies, les canards et Hiroto.Il devait commencer à trouver de la nourriture aux oies et aux canards les plus âgées et pour lui aussi, veiller à se que les plus âgées du groupe, dorment dans un endroit propre et sec, dans des brindilles et de la paille, etc…

Aux fil des semaines des liens se tissaient entre Hiroto les oies et les canards, le voyage arrivait plus tôt,car l’hiver commençait à montrer le bout de son nez, un peu en avance cette année dans la région, et il devait s’asseoir sur le coup de l’oie grise, parce que c’était la chef du groupe, et qu’elle pris avait en affection Hiroto.

Ce long et grand voyage, n’était pas très facile, à vrai dire, Hiroto, n’était pas du tout habituer à faire des déplacements aussi long, il n’était pas à l’abri du mauvais temps, et il se fatiguait vite. Il y avait les pluies, le vent, quelques flocons de neige. L’oie grise s’inquiétait un peu pour Hiroto.

Mais ils sont tous bien arrivés, dans ce pays où il fait bon, chaud, où la nourriture y est abondante. L’herbe très belle.Durant plusieurs jours, Hiroto c’est beaucoup reposé, et de lui même sans qu’on lui dise quoi que ce soit, il prenait ses initiatives, pour faire son travail aux près des oies et des canards.

Le temps a bien passé, L’oie grise était très fière d’Hiroto, ainsi que les oies et les canards du groupe aussi. Hiroto avait changé, aux près des oies et des canards, il en avait le coeur sur la main, et il était pleins de bonnes intentions.

Le moment de rentrer était arrivé, le retour était un peu difficile, tout come à l’allée, mais Hiroto était bien renté, le jarre blanc a assiste à la naissance de ses oeufs, Hiroto, promis qu’il en prendrait le plus grand soin des cannetons à leur naissance, et qu’il veillerait à se qu’il ne leur arrive rien.

Pendant se temps là, l’oie grise avait eu une grande conversation avec la fée protectrice des animaux, une conversation très sérieuse.

Quand Hiroto, arriva devant le vieux chêne, la fée ne lui demande rien, il retrouva sa taille normale, il regarda l’oie grise, mais ne comprenait plus le langage des oies, il sourit en pleurant un peu, et se mit à sauter, à faire des bonds, et rentra sans bruits chez lui. Sans bruit parce que tout le monde dormait, il prépara le table, le petit déjeuner, et s’occupa de ce pas, des animaux de l’étable.

Mais il a quand même tenu sa promesse, de s’occuper des canetons de la canne, et du jarre blanc, et une certaine complicité s’installa entre Hiroto, le jarre blanc et la canne.

Hiroto, était la gentillesse même, un jeune garçon adorable, prêt à se retrousser les manches,pour se mettre au travail, et bien résolu à ne plus jamais de toute sa vie à na plus mentir, et surtout à na plus faire du mal aux oies et aux canards, tout le monde était fiers de lui à la fermee, les gens et les animaux, bien entendu.

Comme quoi qu’il n’y a pas que les voyages qui nous apprènne des chose, il y a les animaux , les gens et la vie nous apprend beaucoup aussi.Et on en apprend comme ça, tout les jours.

 voloies.jpg mediumloiecygnoideimg1755.jpg canard03.jpg oiessauvages.jpg oiecendree1.jpg

 

Laisser un commentaire




Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Blog du niveau intermédiaire
| paroisdedouche
| Gregmontres