Trèfle la chèvre.

Trèfle la chèvre.

61rmpbchevrenainecopie1.jpg 

Nous allons faire la connaissance de Trèfle, qui est une chèvre très surprenante, rigolote, et intelligente avec ça.

Trèfle, adorait manger de l’herbe, si, si, elle adorait ça. Tout en se promenant, elle mangeait de l’herbe fraîche dès qu’elle en voyait, et partout où elle allait.

Et comme si cela ne lui suffisait pas, elle a même été manger l’herbe chez le voisin, le fermier. Le fermier voyant Trèfle manger l’herbe, il alla trouver le propriétaire de la chèvre.

Monsieur votre chèvre Trèfle vient manger l’herbe, chez moi! Vous devriez l’attacher, ou l’enfermer elle va finir par manger toute l’herbe dans le coin, et il ne restera plus assez d’herbe, pour mes vaches, les chèvres de mon voisin, les chevaux etc…

Le fermier gronda trèfle sa chèvre,  il lui disait ne vas plus chez nos voisins manger de l’herbe, tu reste là! Aussi amusant que cela paraissait, pendant que le fermier parlait à Trèfle sa chèvre, celle–ci mâchouillait, là devant lui, tranquillement en le regardant, et en l’écoutant parler aussi.

Le fermier retourna travaillé aussitôt. Et là, trèfle alla de-ci, de-là, pour trouver de l’herbe à manger, de plus belle. Elle marcha, très longtemps sans arrêter, ce petit voyage ne faisait que commencer.

Elle rencontra, un très grand cheval. Bonjour je m’appelle Trèfle! Pourriez vous me dire, où je peux trouver de l’herbe à manger s’il vous plaît?

photo10chevre.jpg 

Oui, bien entendu là-bas! Vous voyez, tout près de la rivière, l’herbe y est délicieuse. Merci à vous,  Monsieur le cheval!

Cool la chèvre se dirigea donc vers la rivière où se trouver l’herbe, une fois arrivé, elle mangea, et mangea, toute l’herbe, mais elle prend bien son temps pour mâcher, l’herbe qu’elle mange, elle 61rmpbchevrenainecopie1.jpgprend tout son temps.

Bon! Se dit Trèfle, on dirait qu’il n’y a plus d’herbe à manger ici. Je vais voir ailleurs si il y a de l’herbe. Plus loin elle rencontra des vaches. Bonjour Mesdames! Sauriez vous, où je peux trouver de l’herbe, s’il vous plaît?

Bonjour! Oui nous savons où il y a de l’herbe, elle est fraîche, et tendre, sur la montagne là-bas. Vous voyez juste derrière vous! Je vous remercie, Mesdames, vous êtes bien aimable!

Chemin faisant, Trèfle alla donc jusqu’à la montagne, pour manger de l’herbe, fraîche, et tendre, comme le lui ont dit les vaches, si gentillement.

61rmpbchevrenainecopie1.jpg

Mais pendant ce temps là, le fermier et donc le propriétaire, de Trèfle la chèvre, était très inquiet, de ne plus voir sa chèvre, à la ferme, il chercha partout, et il demanda partout aussi.

Il fini par retrouver Trèfle, il la ramena à la ferme, très content de la savoir à la maison, parce qu’il pensait l’avoir grondait trop fort la dernière fois.

Mais les jours passaient et Trèfle, avait trop envie de manger de l’herbe, et elle alla encore chez les voisins manger de l’herbe. Quand Trèfle mange de l’herbe, elle ne fait pas semblant, il n’en reste plus après son passage.

Alors tous les fermiers et toutes les fermières, ont été voir le propriétaire de la chèvre, dévoreuse d’herbe. Et ils n’étaient franchement pas contents.

Alors il alla attacher Trèfle, dans l’étable, et il lui a dit: demain je devrait te vendre au marché, tu fais trop de bêtises, et j’ai trop de travail pour m’occuper de toi. Très triste, et pleurant à l’idée de se séparer de Trèfle, il rentra se coucher, sans manger parce qu’il n’avait plus franchement faim, à l’idée de séparer de Trèfle, tellement il était très triste. Le fermier a eu beaucoup de mal à trouver le sommeil,  il a eu du mal à s’endormir,cette nuit là.

Le lendemain il alla vendre Trèfle au marché, le coeur brisé, et il rentra chez lui, tout malheureux. Le fermier n’avait pas le coeur à l’ouvrage ce jour là, il n’avait envie de travailler, il pensait trop à Trèfle, il resta chez lui, assis sur sa chaise, devant sa table, pensif.

Quatre jours plus tard, qui mangeait de l’herbe, dans le jardin du fermier? Oui, en effet c’était Trèfle! Elle a retrouvé le chemin pour rentrer à la ferme! Et toute seule!

Le fermier, ne s’y attendait pas, mais de revoir sa chèvre Trèfle, il était fou de joie, et plus que jamais le fermier était  le plus heureux, qu’on ait jamais vu. C’est qu’il aimait beaucoup trèfle, elle lui a tellement manqué, qu’il pleurait, mais c’était parce qu’il était vraiment très content de retrouver trèfle.

Elle était intelligente Trèfle, puisqu’elle avait retrouvé, le chemin pour rentrer à la ferme, elle était rigolote puisse qu’elle continuait à machouiller de l’herbe, même  quand on lui parlait. Elle aurait été au bout du monde, tranquillement, sans se presser, pour manger de l’herbe, rien ne l’embêter à vrai dire. Elle vivait, pour manger de l’herbe, mais on a bien vu qu’elle était attachée au fermier, et à la ferme.  C’est  là,  où elle est née, là où elle a grandit, là où elle aime aller manger de l’herbe, là où elle veut, sans se soucier de rien, même si ça parait une bêtise pour les fermier, quand elle va manger l’herbe, c’est à la ferme que trèfle se sent bien, pour faire sa petite vie, tranquille, c’est ça la vie, pour trèfle! Manger de l’herbe où elle en a envie, du moment que c’est chez elle.

chevresavoie.jpg 

Laisser un commentaire




Notre mariage - Il nostro m... |
CANTERBURY T@LES |
cplespilettes |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Millenium Development Goal
| Blog du niveau intermédiaire
| Gregmontres